Urbanisme

POLITIQUE DE LA VILLE

Les programmes de logements

Comme toutes les communes en Ile-de-France, nous avons l’obligation de réaliser 25 % de logements sociaux à l’horizon 2025. Pour des raisons historiques, nous sommes « en retard » par rapport à nos obligations et la ville de Margency est carencée. Ce mot barbare signifie que nous devons payer une amende chaque année (soit 30 883,13€ en 2017) et que Monsieur le Préfet peut préempter et signer des Permis de Construire en lieu et place du Maire pour réaliser cette « densification » que l’Etat nous impose quelque soit notre cadre de vie et notre volonté de le préserver.

La stratégie de l’équipe municipale est toujours la même depuis 3 ans : puisqu’il faut construire, construisons mais comme NOUS le voulons et de façon à ce que cela préserve et valorise notre patrimoine paysager ainsi que notre cadre de vie. Ce sont donc 3 programmes qui s’inscrivent dans cette stratégie qui vont démarrer prochainement.

C’est le plus ancien : il vise à remplacer l’ancienne Maison de Retraite insalubre et la maison mitoyenne par un immeuble de 40 logements principalement sur 2 étages sauf le coin sur 3 étages. Le bâtiment comportera des décalages d’alignement pour éviter la monotonie et créer un effet « village » ; les façades seront  éloignées du bord des trottoirs pour élargir la rue et créer une sensation d’espace.

Le projet a fait l’objet de 4 réunions de quartier depuis fin 2014 et la plupart des modifications demandées par les riverains ont été prises en compte. Malgré tout, l’Association « Margency Notre Village » a déposé 2 recours contre le Permis de Construire en 2016 ; le Tribunal Administratif a rendu son jugement le 16 mai dernier et le juge a intégralement rejeté la douzaine de motifs déposés par l’Association. Tout cela n’aura servi qu’à ralentir le projet d’un an environ. Le démarrage des travaux est prévu dans les semaines à venir.

residence-les-lavoirs

Depuis 2016, les Margencéens sont régulièrement tenus au courant de ce projet dont la dernière étape a été une présentation (cartes, plans, films,…) le 17 avril sur le site lors d’une journée « portes ouvertes ». Un vote avait été organisé qui a montré la préférence à 57,4 % des Margencéens pour le projet N° 3 présenté par l’OPAC (Office Public d’Aménagement et de Construction). En complément de son harmonie architecture/environnement, ce  projet présente de très belles qualités que nous vous détaillerons en septembre.

opac-perpective-2

La plus value générée par l’opération foncière permettra à la commune de rénover l’ancienne Mairie pour la transformer en Maison des Associations. Sans toucher à sa façade, il s’agit de remettre toute la partie intérieure du bâtiment aux normes (sécurité, incendie, handicapés, etc…) et de la compléter par un petit bâtiment de « service » (ascenseur, escaliers, toilettes…).

Le dépôt du Permis de Construire est prévu après les congés d’été pour un démarrage des travaux à la mi 2018.

Pourquoi un Centre Médical à MARGENCY ?

 Le projet du 3, rue Henri Dunant prévoit également la réalisation d’un Centre médical et Paramédical. Non seulement cette résidence va être en partie destinée à des seniors (qui ont plus besoin de soins de proximité), mais nous avons aussi voulu répondre aux besoins de nos professionnels de la Santé qui doivent eux aussi proposer des locaux répondants aux normes d’accessibilité obligatoires pour tous les bâtiments recevant du public. C’est également un moyen de maintenir ou attirer ces soignants sur notre territoire qui n’est pas encore un « désert médical ».

En effet, les statistiques montrent qu’il y a un désengagement des médecins dans les campagnes… et maintenant dans les banlieues. En leur proposant un site agréable aux normes, nous voulons attirer les professions médicales et para médicales à Margency. Le regroupement et le stationnement représentent également un élément de confort pour les Margencéens.

Dès leur construction dans les années 80, 40 logements du Parc de Bury ont été classés « à tort » par la Préfecture comme étant des Logements Sociaux. Cette erreur a été découverte récemment à l’occasion du rachat par l’OGIF (Bailleur Social) de ces 40 logements qui appartenaient auparavant à APEC Location ; la Préfecture nous a « logiquement » annoncé que ces 40 logements seraient retirés du contingent de la commune au 1er janvier 2018. Ce qui est une conséquence catastrophique pour Margency puisque cela représente un quart de nos logements actuels, nous éloignant ainsi considérablement de la cible de 25 % de Logements Sociaux que toutes les communes de l’Ile-de-France doivent atteindre en 2025. Non seulement cela va faire perdurer notre carence, augmenter notre amende annuelle mais en outre cela nous impose de construire 40 logements de plus.

A l’annonce de cette (très mauvaise) nouvelle, nous sommes rentrés en négociation avec l’OGIF pour conventionner ces 40 logements en tant que logements sociaux. Au départ, l’OGIF a refusé puisque cela signifie une perte financière (loyers inférieurs). Après de difficiles discussions, l’OGIF a réalisé une enquête auprès des 40 locataires actuels, enquête qui a permis de valider qu’une vingtaine de logements étaient conventionnables (il faut respecter des obligations de surface ou de revenus des locataires).

vu-du-parc-de-la-mairie2

Evidemment, tout le monde va garder son logement, mais pour les locataires conventionnés, c’est une très bonne chose puisque leurs loyers peu élevés seront maintenus. En contre partie du manque à gagner résultant du conventionnement de 20 logements, l’OGIF nous a demandé de pouvoir réaliser une vingtaine de logements sociaux sur la commune. Nous leur avons proposé le terrain au 11 de l’avenue G. Pompidou. Nous sommes en train de finaliser un accord et l’OGIF a mandaté un architecte pour réaliser les plans d’un petit immeuble d’environ 22 logements sociaux.

Margency est un écrin de verdure, c’est une ville agréable où il fait bon vivre. Toutefois, notre centre ville manque de convivialité et de commerces de proximité. Pour demain, nous imaginons un coeur de ville plus attractif.

PLACE DU VILLAGE DEMAIN

 

PLACE LECLERC MARGENCY AUJOURD'HUI

 

La situation actuelle : La place Leclerc n’est pas une place mais plutôt un rond point autour duquel tournent (pas toujours facilement) les véhicules.

 

 

 

PLACE LECLERC MARGENCY DEMAIN

 

Une proposition : nous imaginons une véritable place par la modification du plan de circulation et des bâtiments qui pour-raient être transformés – ancienne cantine et garage à engins techniques- sans difficultés juridiques puisque les deux édifices appartiennent à la Mairie.

 

 

RIEN DE TOUT CECI N’EST DÉFINI NI FIGÉ DANS LE MARBRE. IL S’AGIT MAINTENANT DE MENER AVEC VOUS UNE RÉFLEXION SUR LA POSSIBLE ÉVOLUTION DE CE QUARTIER. 

MARGENCY

A 17km de Paris, Margency offre à ses habitants un « havre de verdure ». Environ 11 % de la superficie de la commune...

HORAIRES MAIRIE

Lundi mardi vendredi :
De 8h30 à 12h à 13h30 à 17h Mercredi jeudi samedi :
De 8h30 à 11h45

CONTACT

5, avenue Georges-Pompidou cedex 95580
Téléphone : 01 34 27 40 40 Fax : 01 34 16 13 01
email

Nous utilisons des cookies

Vous pouvez accepter ou refuser l’utilisation de cookies qui nous permettent de réaliser des statistiques de visites de notre site. Politique de confidentialité
Maintenance site mairie effectuée par HOB France Services